Construction de 49 usines de traitement des eaux usées au Tibet, le « réservoir de l'eau de l'Asie »

Publié le 2019-02-27 à 15:19  |  China Tibet Online

La construction des 25 premiers projets de traitement des eaux usées au Tibet a débuté cette année. Jusqu’au 19 janvier dernier, 49 usines étaient en construction. 

L'investissement total de ces projets de station d'épuration des eaux usées est d'environ 630 millions de yuans (soit 80 millions d’euros), impliquant 19 districts et 6 villages tibétains. Ils devraient être achevés d'ici la fin du mois de juin 2019. 

Les 25 projets d'épuration des eaux usées sont situées dans 7 villes tibétaines, dont 2 perchés à plus de 4 000 mètres d'altitude. La construction comprend notamment des réseaux de canalisations d'égout et des zones humides artificielles. Une fois achevés et mis en service, ils amélioreront effectivement le traitement arriéré et la capacité de traitement des eaux usées urbaines et rurales du Tibet. 

En ce qui concerne la question d'éviter le mal aigu des montagnes, le processus de traitement des eaux usées appliquera des technologies de traitement à faible coût, à faible consommation d'énergie, faciles à entretenir et à haut rendement. 

En 2010, la première station d'épuration des eaux usées de la ville de Qamdo a été mise en service. Elle a été financée conjointement par la Chine et l'Allemagne, et son exploitation a servi de référence pour le traitement des eaux usées en haute altitude. Depuis lors, le nombre d'usines de traitement des eaux usées au Tibet augmente jour après jour. Actuellement, 16 stations d'épuration des eaux usées ont été construites. D'ici la fin du 13e plan quinquennal, tous les districts du Tibet seront couverts par ce réseau. 

(Rédactrice : Claire SHENG)