Xia Boyu, le septuagénaire aux 5 tentatives d'ascension de l’Everest

Publié le 2019-02-28 à 15:05  |  China Tibet Online

La cérémonie des Laureus World Sports Awards a eu lieu à Monaco le 18 février dernier (au matin du 19 février sur le fuseau horaire de Pékin). Seul candidat chinois cette année, Xia Boyu, alpiniste chinois âgé de près de soixante-dix ans, a remporté le prix du « Meilleur moment sportif de l’année ».

« Je suis très heureux de recevoir ce prix aujourd’hui et très honoré de pouvoir prendre la parole sur cette scène. J’ai perdu mes pieds à cause du gel il y a 43 ans, après avoir donné mon sac de couchage à un coéquipier », a déclaré Xia Boyu. Au cours de ses 43 dernières années d’alpinisme, il a du s'adapter à de nombreuses situations inattendues, telles que des tremblements de terre, des avalanches et des blizzards, mais il a toujours persisté. « Je n’ai pas abandonné à force de persévérance. Je suis très reconnaissant envers l’Everest qui m’a finalement accepté lors de ma cinquième tentative à l’âge de 69 ans. »

En 1975, Xia Boyu, alors membre d’une équipe d’alpinisme chinoise, a eu les jambes gelées en escaladant le mont Everest. Par conséquent, il a dû être amputé. Bien qu’il ait souffert de caillots sanguins et d’un cancer quelques temps plus tard, Xia n’a jamais abandonné son rêve d’escalader l’Everest. En 2014, 39 ans après l’échec de sa première ascension, Xia a de nouveau atteint le camp de base de l’Everest. Malheureusement, la catastrophone montagneuse la plus grave de l’histoire de l’alpinisme au Népal s’est produite et le gouvernement népalais a finalement annulé tous les plans de l’année. Un an plus tard, il est reparti et a atteint de même le camp de base de l’Everest, mais cette fois-là, il a été frappé par un séisme de magnitude 8,1, après quoi une avalanche s’est produite et le rêve d'ascension de l’Everest de Xia Boyu a de nouveau été brisé. En 2016, Xia a tenté pour la quatrième fois de gravir le mont Everest et, à seulement 94 mètres du sommet, il a été obligé d’abandonner à cause d'une tempête. « J’étais très excité au moment d’atteindre le sommet à 8 750 mètres d'altitude, avec l’impression qu’il me restait plus d’une heure pour réaliser le rêve de toute une vie ».

Le 14 mai 2018, Xia Boyu, alors âgé de 69 ans, retente d’escalader l’Everest pour la cinquième fois avec ses prothèses jambières et atteint finalement le sommet avec succès, réalisant un rêve de plus de 43 ans. Ainsi, Xia est devenu l’un des rares « guerriers » amputés des deux jambes à avoir atteint le sommet du l’Everest après la réussite du Néo-Zélandais Mark Inglis en 2006. Il était effectivement le premier alpiniste amputé des deux jambes à réussir l’ascension côté népalais. « Je n’ai pas conquis l’Everest, c’est l’Everest qui m’a accepté. Les gens sont trop impuissants face à la nature. La nature ne sera jamais vaincue, mais ça ne veut pas dire que l’on ne peut pas tracer nos propres destins », a déclaré Xia Boyu après avoir réussi à gravir le mont Everest.

(Rédactrice : Lucie)